Les Communautés communales de Communication pour le Développement renforcés sur les approches du changement social et comportemental

Au cours du mois de mars 2024, le Ministère de la Communication, des Technologies de l’Information et des Médias a organisé quatre ateliers de « Formation des membres des Communautés Communales de Communication pour le Développement » dans différentes provinces du Burundi. Ces ateliers ont réuni des Conseillers au développement des Gouverneurs, des Administrateurs communaux et des Conseillers en charge du développement et des questions sociales, démontrant ainsi un engagement fort en faveur du progrès et du développement communautaire.

L’Assistant du Ministre de la Communication, des Technologies de l’Information et des Médias, Monsieur Thierry KITAMOYA qui a ouvert ces ateliers a souligné l’importance de renforcer les capacités des leaders communautaires pour la réalisation des objectifs de la vision du Burundi pour 2040 et 2060. Il a mis en avant le rôle crucial de la communication pour le développement (C4D) et du changement social et comportemental (SBC) dans la concrétisation de cette vision. Il a également encouragé les administrateurs communaux et les conseillers au développement à s’impliquer pleinement dans ces formations, à partager leurs connaissances et à collaborer pour faire du SBC un pilier central de leurs actions futures.

Les participants ont eu l’opportunité d’assister à deux présentations clés. La première , animée par la consultante Espérance NIJEMBAZI, a mis en lumière l’histoire, les missions et les principes de la communication pour le développement (C4D) par rapport à la communication institutionnelle. Elle a souligné l’importance de la C4D pour pallier la faible participation des individus dans la résolution des problèmes, mettant l’accent sur les approches participatives et l’implication de la communauté dans la formulation des problématiques.

De plus, elle a expliqué la transition de la C4D vers le changement social de comportement (CSC), une approche centrée sur les individus dans le contexte de leurs normes sociales et culturelles.

La deuxième présentation, menée par Monsieur Jacques BUKURU, a exposé de manière détaillée les objectifs ambitieux de la vision du Burundi pour l’avenir, mettant en lumière l’importance des approches de changement de comportement pour atteindre ces objectifs.

Les échanges qui ont suivi ont permis aux participants de poser des questions pertinentes, mettant en lumière des défis concrets tels que l’obstacle potentiel que peut représenter le pouvoir ou l’administration au développement, ainsi que des moyens de sensibiliser la population à participer activement aux plans de développement communaux. Les réponses ont souligné l’importance de la participation, de la communication efficace et de l’engagement de l’État pour atteindre les objectifs de développement.

Après des débats, les participants ont dégagé des propositions concrètes, notamment la nécessité de former toutes les parties prenantes sur la communication pour le développement (C4D) et le changement social de comportement (CSC) à tous les échelons, ainsi que d’organiser des ateliers pour échanger des idées en vue de réaliser la vision ambitieuse du Burundi comme un pays émergent en 2040 et développé en 2060.

A la clôture de ces formations, l’assistant du Ministre, M. Thiery KITAMOYA, a encouragé les administratifs réunis à privilégier une communication efficace et opportune pour informer sur tous les faits et les bonnes œuvres faites dans les communes, en les reliant à la vision du Burundi. Il a également réitéré l’engagement du Ministère à soutenir la mise en œuvre des stratégies SBC, à évaluer l’impact des interventions et à identifier les domaines nécessitant un renforcement.

Voir aussi

Sous le thème « L’innovation numérique au service du développement durable », le Burundi célèbre la Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l’Information 2024

Dans le cadre du renforcement de l’écosystème numérique au Burundi, le Ministère de la Communication, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *